Un outil au service des entreprises, des facilitateurs et des structures de l'insertion par l'activité économique d'Île-de-France

Inclusiv’Essonne, la synergie

Depuis juin dernier, une charte encadre le travail des membres du réseau qui fédère toutes les énergies de l’Essonne en faveur des achats responsables, Inclusiv’Essonne. Issu d’un long travail d’étude et de négociation, Inclusiv’Essonne est le fruit d’un partenariat entre les pouvoirs publics - État, collectivités locales -, les donneurs d’ordre publics et privés, les acteurs économiques et sociaux. Il est animé par les facilitateurs du département, à savoir quatre PLIE et un service intercommunal (Cœur d’Essonne), la cheville ouvrière en étant Atout PLIE nord-ouest 91.
Cette organisation collaborative et optimisée de la commande publique et privée responsable s’est fixé des objectifs ambitieux. Alors que pour la période 2014-2016, 1 million d’heures ont été réalisées dans le cadre des clauses sociales, au bénéfice de quelque 2100 demandeurs d’emploi, un doublement des heures est prévu sur 2018-2020. Le nombre de bénéficiaires devrait être de 3500 travailleurs, avec des contrats de plus longue durée. Les axes départementaux sont les mêmes que ceux fixés à la MACS, mission d’appui aux clauses sociales, au niveau régional.
C’est un appel à projets sur la coordination des actions en faveur des clauses sociales, lancé par la Direccte en 2016, qui a favorisé la formalisation de la coopération. Ainsi les parties prenantes du futur réseau ont pu bénéficier de l’aide d’un cabinet extérieur pour établir un diagnostic faisant ressortir les besoins et les attentes.
Quant au fonctionnement, Inclusiv’Essonne est doté d’un comité de pilotage qui réunit tous les ans ses nombreux partenaires. Ses actions sont suivies à travers des comités techniques, territoriaux et thématiques.
Comme l’explique Marine Maquin, facilitatrice d’Atout PLIE et coordinatrice d’Inclusiv’Essonne, le regroupement a permis de développer des outils mutualisés (en particulier logiciels) et de diversifier les suites de parcours proposées aux salariés. Aujourd’hui, des enjeux de diversification se posent, nombre d’emplois étant traditionnellement l’apanage d’hommes, comme dans le BTP.
Inclusiv’Essonne a aussi à cœur de mieux faire coïncider les demandes des acheteurs avec les offres des SIAE. Celles-ci ne sont pas toujours outillées pour répondre aux appels d’offres, tandis que les premiers ne pensent pas forcément à l’insertion pour réaliser leurs missions.