Un outil au service des entreprises, des facilitateurs et des structures de l'insertion par l'activité économique d'Île-de-France

Resto passerelle, pôle territorial de coopération

Formalisé en 2013, le PTCE - pôle territorial de coopération économique - Resto passerelle résulte d’un long travail de terrain préalable. Tout est parti du besoin de structurer la cuisine collective des foyers de migrants de Seine-Saint-Denis. Cinq ans plus tard, Appui, l’association porteuse, peut s’enorgueillir d’une belle dynamique autour d’une vingtaine de membres.

La restauration et l’activité traiteur constituent toujours le cœur de la thématique du PTCE, avec une forte composante insertion par l’activité économique (IAE). Outre des structures de l’IAE, comme Taf et Maffé, La Marmite, la Cantine de Babelville, l’AGDS… Resto passerelle compte aussi des entreprises marchandes, comme Daugeron ou Soleda négoce. La démarche a permis de mutualiser l’achat de denrées alimentaires, de monter avec plusieurs membres des projets de formation pour les salariés en insertion, ou encore d’accompagner l’émergence de nouvelles activités à l’échelle d’un territoire. 

Les pôles territoriaux, fer de lance de l’innovation sociale, ne bénéficient plus du financement de l’État. Pour Resto passerelle, le soutien a duré jusqu’en 2017. En 2018, des subventions européennes ont été décrochées, chères payées, en quelque sorte, eu égard au travail de constitution des dossiers de candidature et de justification.

Or, sans argent public, il est difficile de dégager de quoi rémunérer les heures d’animation des deux postes dédiés au sein d’Appui. La coordination, la mutualisation, les échanges sont au cœur du PTCE. Comme dans toute entreprise, marchande ou non, la coopération tient parce que des personnes la portent…

Alors, pour répondre à ce contexte économique difficile, le groupement s’ouvre à l’alimentation et à la revalorisation des déchets, avec Re-belle ou encore Excellents excédents. Un PTCE partenaire, le Phares, est associé à cette réflexion sur l’élargissement. L’équipe regarde aussi du côté du dispositif gouvernemental French Impact, d’autant qu’un des membres du PTCE, Baluchon en a été désigné pionnier. Sur la base des souhaits collectifs qui émaneront du prochain comité de pilotage sortiront les axes de travail pour consolider Resto passerelle en 2019.

Document(s) joint(s):