Un outil au service des entreprises, des facilitateurs et des structures de l'insertion par l'activité économique d'Île-de-France

Les clefs pour répondre à un marché

1) Approcher les acheteurs

Faites-vous connaître des acheteurs par un contact direct et faites référencer votre entreprise.

 

2) Faire de la veille

Utiliser les outils de veille gratuits des sites d'appels d'offre franciliens et nationaux :

  • www.maximilien.fr​ : l’ensemble de la commande publique francilienne. L’accès aux annonces est libre.
  • www.boamp.fr : Boamp.fr permet le repérage et la veille gratuite des appels d'offre des marchés publics de l'État, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements.
  • www.marches-publics.gouv.fr : le site des marchés publics de l'Etat.
  • www.marches-publics.info (AWS-Achat) : appels d'offres d'acheteurs publics ou privés y compris pour des marchés inférieurs à 15.000€.
  • www.marchesonline.com : un accès centralisé aux appels d'offres publiés dans les principaux supports régionaux, nationaux et européens.
  • www.francemarches.com : plateforme d'appels d'offre créé par l’ensemble des éditeurs Français de Presse Quotidienne Régionale. Outre les avis de marchés, le portail France Marchés propose des fiches thématiques et un blog.

 

Vous pouvez vous créer des alertes avec des critères précis qui vous permettront de recevoir tous les appels d'offre de votre choix (par exemple, sur le site Maximilien, les appels d'offres à clause sociales dans un secteur donné).

 

3) Préparer un dossier type pour gagner du temps

Le dossier de consultation indique quelle est la réponse attendue de la part de l'entreprise candidate. Cependant, il est généralement demandé de présenter de façon synthétique : 

  • votre entreprise,
  • son organisation, notamment par secteur d'activité,
  • ses références clients,
  • ses moyens techniques et humains (effectif disponible pour accomplir la mission),
  • ses intervenants et sous traitants, 
  • son savoir faire,
  • ses avantages concurrentiels,
  • ses certifications, ses références

 

4) Adapter son dossier en fonction de l'offre

Il peut vous être demandé (mais ce n'est pas toujours le cas) de rassembler les pièces administratives suivantes :

  • Kbis de moins de 3 mois,
  • copie des attestations d'assurance,
  • copie des attestations montrant que l'entreprise est à jour de ses obligations fiscales et sociales.

 

5) Fournir la réponse technique de l'offre 

Il peut être demandé d'établir un mémoire technique par référence au cahier des charges. Il est alors important de suivre scrupuleusement les demandes établies par l'acheteur dans le règlement de consultation.

Dans votre mémoire technique, vous présentez la méthodologie retenue ainsi que le planning envisagé de la réalisation de la mission. 

Pour que votre offre puisse être considérée comme la plus économiquement avantageuse, vous devez garder en mémoire les critères d'attribution et leur pondération définis par l'acheteur, lorsque vous rédigez votre réponse.

 

6) Le calendrier de facturation et le recouvrement 

Vous avez été informé que vous avez été retenu. Dès que le travail est effectué, la prestation assurée (en tout ou partie), vous devez penser à envoyer vos factures, en fonction de l'avancement de la réalisation de la prestation en suivant l'échéancier figurant au marché et établi par l'acheteur public.


7) En cas de rejet de votre offre

Si votre entreprise n'est pas retenue, vous pouvez demander à l'acheteur public, par écrit (courrier RAR) les raisons qui ont justifiées le rejet de votre candidature (Art. 83 -Code des marchés publics 2009).

 

8) Co-traitance et sous-traitance

Plusieurs possibilités s'offrent aux entreprises et aux SIAE :

  • plusieurs SIAE ou bien des entreprises et des SIAE peuvent se grouper pour répondre en GME (groupement momentané d'entreprises) au marché. Il est normalement précisé dans le règlement de consultation si la réponse en GME est admise par l'acheteur. 
  • Si vous êtes à la recherche d’un sous-traitant, vous pouvez solliciter : une entreprise d’insertion (EI) ; un atelier et chantier d’insertion (ACI).

 

9) Autres réponses possibles avec l'IAE 

D'autres possibilités de collaborations avec l'IAE s'offrent aux entreprises pour répondre à un marché.

 

Le réseau des facilitateurs peut faciliter la mise en relation entre SIAE et entreprises.

 

10) Le saviez-vous ?

  • Le site Maximilien propose une bourse à la co-traitance et à la sous-traitance pour trouver un partenaire entreprise. Faites-vous connaître vous aussi !
  • Pour promouvoir son offre auprès des acheteurs de la ville de Paris c'est facile, voici le lien.
  • Connaissez-vous le site d'informations sur les marchés publics www.marchespublicspme.com ?